Opening a new window on the universe

GW170814 is the first published event observed with the Virgo LIGO three detectors : the black hole coalescence discovered is for the first time précisely localized in the sky.

Link to the paper https://tds.virgo-gw.eu/GW170814, (2

 

Publication d'une nouvelle méthode générale pour trouver des contreparties en rayons gamma aux événements gravitationnels, pariculièrement intéressante pour le cas détections par une seule antenne gravtationnelle.

by   , et al.

A noter : l'utilisation de l'intelligence artificielle pour identifier rapidement kilonovae, supernovae et autres transitoires, possibles contreparties optiques aux évenements gravitationnels.

by Cosmin Stachie (Artemis), Nelson Christensen (Artemis)et al.

Le 14 août 2019, les détecteurs d’ondes gravitationnelles Ligo et Virgo ont mis en évidence la fusion d’un système binaire hors norme. Astrid Lamberts, chargée de recherche à l’observatoire de la Côte d’Azur et membre de l’équipe Virgo, nous présente les caractéristiques de cet événement nommé GW190814, et les questions qu’il soulève sur la formation des systèmes binaires.

Article paru dans Pour la science, Propos recueillis par Sean Bailly |

tarot calern fe50aDepuis 2015 et la découverte des premiers signaux d’ondes gravitationnelles provenant de la coalescence d’objets compacts extragalactiques, une révolution majeure s’est opérée dans notre approche de l’étude de l’Univers. Une nouvelle astronomie est née, dite “multi-messagers”, qui permet désormais d’étudier l’Univers  à travers le prisme de divers messagers astrophysiques se propageant dans l’espace et le temps : la lumière, les particules et les ondes gravitationnelles. Après avoir ouvert de nouveaux champs d’étude en astrophysique et en physique fondamentale, cette astronomie multi-messagers apporte aussi une vue plus globale des populations d’objets et des phénomènes physiques les plus extrêmes dans l’Univers, pour lesquels des informations cruciales nous échappaient jusqu’alors. 

vignette ligo mass gapLes collaborations Virgo et LIGO ont découvert un astre compact pesant environ 2,6 fois la masse du Soleil (Intervalle de  confiance de 90% :  2,5 - 2,67). S'il s'agit d'une étoile à neutrons, c'est la plus lourde connue. S'il s'agit d'un trou noir, c'est le plus léger connu. Dans les deux cas cela pose un problème. Cet astre a fusionné, il y a environ 800 millions d’années, avec un trou noir de 23 masses solaires et cet événement a produit une onde gravitationnelle puissante, détectée sur Terre le 14 août 2019, d’où son nom, GW190814. Cette découverte est annoncée après un délai habituel de 10 mois, qui ont servi aux analyses et vérifications. L’observation de ce signal par les trois instruments du réseau LIGO-Virgo, ne permet hélas pas de déterminer, à elle seule, la nature de cet astre : trou noir ou étoile à neutrons ? Elle reste donc énigmatique. Cette découverte vient d’être publiée dans la revue scientifique The Astrophysical Journal Letters.

Bienvenue

L’unité de recherche Artemis réunit des spécialistes des lasers et du traitement du signal, des mathématiciens, des astrophysiciens des objets compacts pour créer des antennes d’un type nouveau, détectant des ondes gravitationnelles : Virgo, LISA, Einstein Telescope. La recherche sur les lasers de puissance, les mesures de distance extrèmes et la modélisation de sources cosmiques et de leurs signaux, les études multimessagers utilisant les ondes gravitationnelles sont au coeur de l’activité d’Artemis.

Directeur : Nelson CHRISTENSEN

Artémis UMR 7250

Boulevard de l’Observatoire CS 34229 - F 06304 NICE Cedex 4 Tél. : +33 (0)4 92 00 30 11 - Fax : +33 (0)4 92 00 30 33

Copyright © 2015 - oca.eu - Tout droit réservé.

Publications récentes

PARTENAIRES ET RESEAUX

REFIMEVE+

Refimeve

Label Investissement d'Avenir

FIGARONET

Figaronet

MIGA

A new gravitation antenn

FIRST TF

Réseau First TF

logo UNS
Aller au haut