SPHERE NOIRE DES BÂTISSEURS


Empreinte du ciel, 2015
Sphère céleste (sphère des fixes)


Caroline Challan Belval

Labyrinthes construits ou projetés, où la main parcourt l’espace « à l’aveugle ». Il s’agit de rêver.

Eau forte, essence de lavande, vernis mou et aquatinte sur cuivre, triple encrage argent, feuille d’argent, tirage unique sur papier Japon, peinture ardoise noire, 108 cm de diamètre.
Sources : CDS de Strasbourg, catalogue Messier, Washington double star catalogue. Sphère réalisée en référence à la sphère céleste gravée de Coronelli. Impression par l’Atelier Moret-Manoviller, Paris.

Réalisation à l’occasion de la manifestation « La mémoire » avec le soutien de la Région d’Ile de France et le Conseil Général de l’Essone, en collaboration avec l’Association Culture
Caroline Challan Belval réinterprète la carte du ciel en créant une sphère gravée intitulée Sphère des bâtisseurs, inspirée du globe céleste de Vincenzo Coronelli, gravé pour Louis XIV. Cette sphère est construite selon les repères célestes actuels, sur lesquels seront projetées les figures et mythologies présentes dans les oeuvres de la Cité de l’architecture et du patrimoine, résurgences des mythologies anciennes, mythologies humaines. Chaque peuple projette un imaginaire singulier sur le ciel. Les dessins des constellations sont, comme dans le roman de Borges, l’Aleph, l’expression d’un monde visible depuis un point unique, celui depuis lequel nous observons. Pour Caroline Challan Belval, à chaque partie du monde et à chaque culture correspond une vision nouvelle en accord avec une identité collective, créant des formes dans le ciel. Maisons, constellations, fragments de cartographie tissent des liens entre les corps célestes : planètes, étoiles, nébuleuses, nuages de gaz et de poussière, anomalies, objets invisibles, restes d’étoiles, peuplent le ciel profond. Leur position, leur mouvement, les forces qui régissent leur progression et leurs déformations font l’objet d’hypothèses, artefacts humains immatériels.

Carole Lenfant, 2014.

L’Observatoire a en dépôt les deux Sphères des bâtisseurs de Caroline Challan Belval. Ces sphères ont été créées pour l’exposition Ars architectonica à la Cité de l’architecture et du patrimoine, Paris, 2014-2015, produites en partenariat avec la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Savoir Métal, avec la collaboration de l’Observatoire de la Côte d’Azur, l’Institut Astrophysique de Paris, le laboratoire C2RMF du Musée du Louvre, l’Association des Amis du MAMAC, Nice, et de la Bibliothèque Nationale de France, Paris, par le prêt du globe céleste gravé de Coronelli.

 


Sphère Noire des Bâtisseurs - plateforme de la Grande coupole