Les Services Nationaux d’Observation (SNO) font partie des missions de l’Observatoire de la Côte d’Azur. Les SNO sont labélisés par la direction de l'Institut National des Sciences de l’Univers (INSU) et se déclinent en Services Nationaux d'Observation (SNO). Ils répondent au besoin de documenter sur le long terme la formation, l'évolution, la variabilité des systèmes astronomiques et des milieux terrestres, et de faire progresser les connaissances dans ces domaines. Ces SNO ont vocation à apporter un service à la communauté scientifique. Le site de l'INSU en donne une description détaillée.

L’Observatoire de la Côte d’Azur a la responsabilité de 10 Services Nationaux d’Observation (SNO), et il est également partenaire de 20 autres SNO. Au total, l’implication de l’Observatoire de la Côte d’Azur dans les SNO représente environ 51 équivalents temps plein (ETP), pour 33 agents du CNAP présents à l’observatoire (donc environ 11 ETP CNAP).

L’OCA a identifié des SNO d’importance stratégique (dont il est coordinateur ou pas) et pour lesquels il sollicite tout particulièrement des candidatures (voir tableau ci-dessous).

ATTENTION : cette liste n’est pas exclusive. D'autres SNO dont OCA est partenaire ou coordinateur (voir plus bas) affichent également des besoins en recrutement importants.

Section Astronomie-Astrophysique

Actuel

Futur

Grands relevés et segments sol des missions spatiales (ANO4/ANO2)
Euclid (ANO4), Gaia (ANO4), WEAVE (ANO4), LISA (ANO2), PLATO (ANO2)
Développements instrumentaux et instrumentation numérique (ANO2, ANO3)

 SKATE (ANO3)

HRA : GRAVITY/NAOMI (GRAVITY+) (ANO2)

 SPHERE+ (ANO2)

ELT (ANO2)

 Soutien aux utilisateurs en interférométrie optique: SUV (ANO3)

 
  Métrologie de l’espace et du temps (ANO1)
 Télémétrie Laser (ANO1)  
  Astrophysique multi-messagers (ANO2/ANO3)
 Virgo (ANO3), SVOM (ANO2)  

Section Terre Interne

Actuel

Futur

Sismologie terrestre et marine
RESIF-RENASS, RLBP Sismologie sous-marine
Géodésie
RESIF-RENAG Géodésie marine
  Mouvements de terrain
OMIV  

Il existe également des SNO où l’OCA, bien que moins impliqué en termes d’ETP, a une forte valeur ajoutée par la production et la diffusion de données et modèles (SPHERE Data Center, MOIO-AMHRA, L3S/MAGYC, Gravimétrie, MP3C, CHARA). C’est aussi le cas dans le cadre du SNO 3Soleils, notamment avec la station METEOSPACE en cours d’installation sur le plateau de Calern et l’ancrage européen dans le programme Space Safety de l’Agence Spatiale Européenne.

Dans le domaine Astronomie-Astrophysique

Les grands relevés, et les segments sols et l’accompagnement sol des missions spatiales.

L’OCA constitue un des plus gros contributeurs pour l’analyse et le traitement des données du SNO Gaia. Notre deuxième contribution d’envergure dans ce thème se situe pour le SNO Euclid-Survey avec une contribution reconnue sur les algorithmes de détection, la réalisation et validation des catalogues de galaxies. L’OCA affiche un leadership en survey galactique avec le portage du SNO WEAVE. L’OCA s’implique également dans le cadre des segments sol et de l'accompagnement scientifique des missions LISA et PLATO..

Le développement instrumental et l’instrumentation numérique.

Deux volets caractérisent la contribution nationale de l’OCA. Tout d’abord, avec le SNO SUV (ANO3), la très forte implication nationale et internationale dans le développement instrumental en interférométrie optique (Gravity+, SPHERE+) et l’ouverture à la communauté pour le soutien à l’exploitation. Le deuxième volet relève de l’instrumentation numérique et est porté par le SNO SKATE avec une très forte implication dans le co-design hardware et un positionnement souhaité sur le futur data center SKAO.

L’astrophysique multi-messagers.

Cela concerne en premier lieu le SNO Virgo sur les ondes gravitationnelles, pour la production de données calibrées de l'instrument Virgo, l'exploitation des données de LIGO et Virgo, leur diffusion et leur valorisation et le suivi multilongueurs d'onde des alertes d'ondes gravitationnelles. On y associe très naturellement ici la participation au SNO SVOM pour les sursauts gamma et le développement de LISA.

La métrologie de l’espace et du temps.

A travers tout particulièrement le SNO Télémétrie laser. L’OCA dispose d’une position de référence en termes de tirs sur satellites artificiels et sur la Lune, et propose des perspectives en tir interplanétaires et transfert de temps. L'OCA est en charge de la construction des éphémérides planétaires et lunaire INPOP, considérés comme des références mondiales. Une contribution aux SNO Horloges complète l’activité de l’établissement.

Dans le domaine Terre Interne

En sismologie terrestre et marine.

La sismologie est au coeur de l’activité de l’OCA dans les SNO de Terre Interne (ANO2) avec la gestion de stations permanentes, la co-gestion du noeud A de RESIF-RLBP dans le cadre de l’Infrastructure de Recherche nationale RESIF-EPOS (évoluant vers EPOS-France), le suivi de la sismicité et le calcul des mécanismes au foyer en France (SNO BCSF-ReNaSS). La sismologie sous-marine constitue également une contribution importante l’OCA en termes d’observations.

En géodésie.

L’OCA joue un rôle très important dans l’ANO3 en portant la responsabilité du portail EPOS-GNSS également dans EPOS-France, pour les données et la gestion du noeud central et la surveillance des noeuds, et par la responsabilité du centre de données du SNO RESIF-RENAG. Le domaine marin est ici aussi l’objet de développements et d’observations dans lesquels l’OCA est impliqué.

Sur les risques naturels d’origine gravitaire.

L’OCA participe au SNO OMIV (ANO5) notamment sur le suivi de plusieurs glissements de terrain, par le monitoring des conditions hydrologiques et de la cinématique des glissements, et l’instrumentation en particulier par le développement et le déploiement de capteurs à bas coût.