230303 Petobo portrait after Sulawesi earthquake Wikimedia Commons Devina AndiviatyLes séismes supershear, qui ont une vitesse de rupture très élevée, sont plus puissants et destructeurs que les autres. Une récente étude montre qu’ils sont deux fois plus fréquents qu’on ne le pensait. Et cela remet en question la fiabilité des modèles sismiques utilisés jusqu’à présent. Comme un avion qui franchit le mur du son, certains séismes de grande vitesse produisent un véritable boum d’ondes sismiques. Conservant une forte intensité sur de très longues distances, ces ondes sont particulièrement destructrices. « C’est même cette grande portée qui permet de les caractériser dans les données recueillies par les instruments », indique Jean-Paul Ampuero, sismologue IRD à GEOAZUR.

Lire l'article de IRD le Mag du 2 février 2023

 

 

2301 Teil LarroqueUne trentaine de scientifiques se sont réunis pendant deux jours, à Viviers en Ardèche, pour faire l'état de l'art de leurs recherches 3 ans après le séisme du Teil, survenu le 11 novembre 2019. Christophe Larroque et Jean-Paul Ampuero, chercheurs à Géoazur, font le point à cette occasion.

221220earthquake thumDans un article publié le 28 novembre 2022 dans Nature Communications, Jean-Paul Ampuero et Huihui Weng, deux chercheurs de Géoazur (Université Côte d'Azur, Institut de Recherche pour le Développement (IRD), CNRS, OCA) et de l'Université de Nanjing, proposent un nouveau modèle pour élucider les liens fondamentaux entre les séismes lents et rapides.

221211 AGU22Du 12 au 16 décembre 2022, a eu lieu à Chicago (Illinois, USA), l’annuel Fall Meeting de l’American Geophysical Union (AGU2022). Comme chaque année, plusieurs doctorants, postdocs, et chercheurs de Géoazur ont présenté leurs derniers résultats à travers différents posters et présentations orales.